Perles de policiers...

Les fautes d'orthographes de français sont d'origines ! Attention les yeux, voici les rapports...

- L'homme a refué de reconnaitre qu'il nous avez menti en affirmant qu'il était mort.

- L'homme refusa de nous presenter ses papiers qu'il n'avait pas.

- Le garçon de café était une femme.

- exellent nageur lui-meme, l'homme se noya comme les autres....

- Nous n'avions que 2 chances sur 2 de réusir l'opération c'est pourquoi nous avons préféré attendre les renforts demandés.

- la femme resta ouverte jusqu'a l'arrivée de son mari...

- 5 des 3 suspects ont été relachés...

- Le suspect nous a alors menaces en froncant les sourcils....

- victime de pédophilie, l'homme boitait depuis sa naissance....

- l'appel de la plaignante été enregistré en pleine nuit vers 11 heure du matin.

- Le suspect , qui exerce le metier de fourreur depuis 20 ans a farouchement nié les accusations de viol....

- L'homme courait à perdre haleine malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée...

- Les 9 coups de couteau relevés sur le coup et le visage de la défunte laissaient croire à une mort qui n'était pas naturelle.

 - Après avoir déjà enfilé deux sens interdits, l'homme s'en est pris â la conductrice...

 - Après identification, le corps fut rendu â sa famille dont personne n'a pu retrouver la trace.

- Assis dans sa voiture l'homme faisait mine d'attendre l'autobus.

- Aucun dégât n'est â déplorer â l'exception de la seule et unique victime

- C'est alors que le suspect a eu l'audace de s'endormir pendant que nous l'interrogions.

- Dés que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.

- Dans ce conflit, le rôle des forces de l'ordure a été déterminant...

- Face à face avec son adversaire, l'homme le prit en traître par derrière...

- Grièvement blessé, la vitrine s'effondra en morceaux...

- Il est probable que la suicidée a été lâchement assassinée

- Interrogé par nos soins, l'homme a alors menacé de nous répondre si on l'interrogeait...

- J'ai entendu un coup de feu et j'ai vu un type qui sortait comme une balle...

- La femme a vraisemblablement été étranglée par son assassin...

- La femme ayant été décapitée, il nous a été impossible jusqu'à présent de mettre un nom sur son visage

- La mer était sa terre natale...

- L'assassinat avait donc bien le crime pour seule et unique raison

- Le cadavre de l'homme qui nous a été présenté correspondait bien à la description de la femme qui avait été vue par les différents témoins.

- Le choc fut sans gravité même s'il fallut déplorer deux morts...

- Le défunt a formellement reconnu son agresseur

- Le défunt confirma que son meurtrier avait bien agi seul

- Le policier put frapper son agresseur â la tête sans difficulté, son arme étant parfaitement réglementaire

- Le prévenu a attendu d'avoir fin son repas pour commencer une grève de la faim.

- Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui

- Le trio des voleurs était composé de quatre hommes d'origine africaine...

- Les trois africains soupçonnés d'avoir trempé dans l'affaire ont tous été blanchis par l'enquête qui a suivi.

- L'homme a déposé sa plainte sur le bureau avant de s'envoler devant nos yeux qui n'ont rien compris

- L'homme accepta volontiers de nous suivre contre son gré.

- L'homme attendait l'autobus d'un oeil suspect...

- L'homme avait tenté de forcer toutes les issues de la femme sans parvenir à s'y introduire.

- L'homme ne semblait pas avoir prévu son meurtre avec préméditation...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :